Les attentes ministérielles

< Revenir à l’accueil

En vertu de l’article 459.2 de la LIP, le ministre peut déterminer, pour l’ensemble des commissions scolaires ou en fonction de la situation de l’une ou de certaines d’entre elles, des orientations, des objectifs ou des cibles devant être pris en considération dans l’élaboration du plan d’engagement vers la réussite de la commission scolaire. Pour la période couverte par le plan stratégique du ministère, soit du 1er avril 2017 au 31 mars 2022, le ministre a déterminé les deux orientations suivantes dont les commissions scolaires doivent tenir compte dans leur plan d’engagement vers la réussite :

  • Contribuer à rehausser et maintenir les compétences en littératie de la population adulte située sur le territoire de la commission scolaire1.
  • Faire bouger les élèves du primaire 60 minutes par jour2.

Les commissions scolaires doivent également intégrer les cinq objectifs suivants dans leur plan d’engagement vers la réussite :

1 En cohérence avec l’objectif 5 de la Politique nationale de la réussite éducative.

2 En cohérence avec l’orientation de la Politique de l’activité physique, du sport et du loisir.

3 PNRE : Politique nationale de la réussite éducative.

(1) Les cibles intermédiaires pour 2022 correspondent aux cibles du plan stratégique 2017-2022 du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. La commission scolaire peut, après analyse de son contexte, déterminer une cible différente à atteindre dans son plan d’engagement vers la réussite. De plus, rien n’empêche une commission scolaire d’inscrire à son plan d’engagement vers la réussite d’autres objectifs inscrits dans le plan stratégique du ministère, si elle juge pertinent de le faire en fonction de son contexte et de ses priorités.

(2) Cet indicateur est global et limitatif. Les commissions scolaires peuvent se donner d’autres indicateurs qu’elles jugent pertinent d’utiliser pour mesurer l’atteinte de résultats plus spécifiques.