Fermeture en cas d’intempéries

Fermeture des établissements ou interruption du service de transport scolaire en cas d’intempéries ou d’urgence

La CSMV considère qu’elle offre un service public et, à ce titre, elle privilégie le maintien de ses activités sauf si elle estime qu’il y a un risque important pour la sécurité des élèves.

Advenant des intempéries (tempête de neige, verglas) ou toute situation imprévues (bris d’aqueduc, panne d’électricité, fuite d’eau, etc.), la Commission scolaire (CSMV) vous informera le plus rapidement possible de la fermeture des établissements ou encore du maintien en totalité ou en partie des activités en diffusant ces renseignements :

  • sur la page Facebook de la CSMV;
  • sur la bande d’urgence située en haut du site Internet de la CSMV
  • sur le système téléphonique de tous les établissements;
  • par les stations de radio et de télévision.

*Les parents dont l’enfant fréquente l’école primaire internationale de Greenfield Park sont invités à consulter le site de la CS Riverside au www.rsb.qc.ca

 Maintien des activités ou fermeture des écoles lors d’intempéries

Comment la décision est-elle prise par la Commission scolaire ?

La décision de suspendre les activités, de fermer les établissements ou de maintenir les écoles ouvertes lors d’intempéries est normalement prise très tôt le matin par le directeur général de la commission scolaire après vérification et consultation notamment :

– auprès des municipalités qui nous renseignent sur l’état des routes et des travaux entrepris en fonction des conditions climatiques

– auprès des autorités qui émettent les bulletins météo et les prévisions pour toute la journée

– auprès des transporteurs scolaires

– auprès des commissions scolaires voisines

– et selon l’avis de la direction du transport scolaire de la commission scolaire.

Tous les éléments pouvant influencer la décision sont rigoureusement étudiés.

Puisque cette décision est prise pour l’ensemble du territoire, il est possible que, malgré toutes les démarches effectuées, la CSMV ne soit pas informée de l’état ou des conditions prévalant sur une route en particulier ou dans un secteur. Un parent pourrait constater que la route desservant son lieu de résidence est obstruée ou non praticable sans que la CSMV n’ait de moyen de le savoir. Et cela, malgré les nombreuses communications avec les autorités concernées et le fait que sur l’ensemble de son réseau de transport, les conditions soient adéquates.

De plus, alors que nous aurions pris la décision de maintenir les écoles ouvertes très tôt le matin et évalué que le transport s’effectuerait de façon sécuritaire, les conditions pourraient se détériorer pendant la journée pour des motifs hors de notre contrôle.

 Une décision des parents

Bien que la CSMV ait pris la décision de maintenir les écoles ouvertes très tôt le matin et évalué que le transport s’effectuerait de façon sécuritaire, les conditions pourraient se détériorer pendant la journée pour des motifs hors du notre contrôle de la commission scolaire. Il se peut donc que certains trajets ne puissent être effectués entièrement ou que certains parcours soient perturbés en cours de journée. C’est pourquoi la CSMV demande à tous les parents d’être vigilants et d’évaluer s’il y a lieu d’aller à la rencontre de l’autobus ou de décider qu’il est plus adéquat que leur enfant demeure à la maison.

À noter que le parent demeure toujours responsable de la sécurité de son enfant jusqu’à ce qu’il monte à bord de l’autobus ou dès qu’il en descend. Si, dans des circonstances exceptionnelles, le transport sécuritaire du retour s’avère impossible jusqu’à certaines résidences, les parents seront informés et ils devront aller chercher leur enfant au service de garde ou à l’école.