Quelques précisions sur le nouveau programme de tutorat et d’aide en santé mentale

Le ministère de l’Éducation du Québec a dévoilé récemment une plateforme visant à recruter des tuteurs et des tutrices, dans le but d’offrir un soutien supplémentaire aux élèves les plus vulnérables, affectés par la pandémie.

« Une série de mesures complémentaires visant à garder le cap vers la réussite et à favoriser le bien-être des élèves et du personnel scolaire sera déployée, » peut-on lire dans le communiqué émis par le cabinet du ministre de l’Éducation.

Un budget de 38 millions $ sera consacré à ce programme qui permettra notamment de renforcer la motivation des élèves, en mettant en œuvre des initiatives de soutien en formation et en accompagnement du personnel scolaire.

Les élèves identifiés comme candidats potentiels au programme pourront être dirigés vers un tuteur par leur enseignant. Les services de tutorat seront principalement offerts à distance au moyen des plateformes habituelles, sauf si les besoins de l’élève requièrent une présence physique ou si le tuteur est déjà présent dans le milieu scolaire. Le cas échéant, le tutorat aura lieu dans les locaux de l’établissement d’enseignement de l’élève.

« Le programme va nous permettre d’offrir un encadrement individualisé et une relation significative à l’élève, en lui apportant le soutien dont il a besoin sur le plan pédagogique, personnel et social, » explique Josée Péthel, directrice adjointe au service des ressources éducatives du Centre de services scolaire Marie-Victorin (CSS Marie-Victorin).

Les équipes-écoles s’occuperont des modalités d’application du programme : dispense individuelle ou en sous-groupe de besoins, durée et fréquence des séances selon l’âge et les besoins des élèves, organisation en présentiel ou à distance, détermination du matériel informatique nécessaire, présence ou non du tuteur dans l’établissement, etc.

Tuteurs et tutrices recherchés
Les étudiants collégiaux et universitaires, de même que le personnel retraité qui souhaitent devenir tuteurs ou tutrices peuvent postuler sur la plateforme Répondez présent. Les enseignants actuellement en poste peuvent soumettre leur candidature à leur centre de services scolaire. Les tuteurs et les tutrices seront rémunérés.

Un appel d’intérêt a été lancé aux membres du personnel visés (enseignants, professionnels, personnel de soutien technique et des services de garde) du CSS Marie-Victorin, afin de les inviter à poser leur candidature. Au moment d’écrire ces lignes, soit une semaine après leur invitation, 108 personnes de l’externe et 304 personnes de l’interne avaient manifesté leur intérêt.

« Je veux remercier du fond du cœur notre personnel qui a répondu en grand nombre à notre invitation malgré le contexte actuel, une charge de travail accrue et de nombreux autres défis, » souligne Sylvie Côté, directrice du service des ressources humaines au CSS Marie-Victorin. « L’engagement et la mobilisation de nos employés sont pour moi une source de fierté et d’inspiration ! »

Soutien en santé mentale
Cette annonce permettra de rehausser le niveau de bien-être des élèves et du personnel scolaire, en soutenant les initiatives des écoles visant le développement de facteurs de protection tels que les compétences sociales et émotionnelles, l’estime de soi, le sentiment d’efficacité personnelle, le climat scolaire et les saines habitudes de vie.

« Un montant est alloué aux écoles primaires et secondaires pour la mise en œuvre de mesures pouvant répondre à leurs besoins en santé mentale, » explique Isabelle Bérubé, directrice adjointe au service des ressources éducatives au CSS Marie-Victorin. « Ces mesures s’ajouteront à celles qui ont déjà été mises en place depuis le début de la pandémie. » Plusieurs suggestions de projets et d’activités ont d’ailleurs été transmises aux écoles, qui pourront les déployer selon les besoins spécifiques de leur milieu.

« La santé psychologique de notre personnel est pour nous une priorité et a assurément un impact direct sur le bien-être de nos élèves, » précise Sylvie Côté. Plusieurs initiatives ont d’ailleurs été mises en place par le service des ressources humaines, en partenariat avec les syndicats, depuis le printemps.

En parallèle du programme annoncé par le ministère de l’Éducation, d’autres outils d’accompagnement destinés aux parents ont également été produits par les ressources éducatives du CSS Marie-Victorin, afin de soutenir la santé mentale de leurs enfants :

Partenariats avec Alloprof  et Tel-jeunes
En complément de ce programme de tutorat, le ministre de l’Éducation a également annoncé des ententes de partenariat avec Alloprof et Tel-jeunes.

Alloprof  bénéficiera d’un budget de 7,3 millions $ sur deux ans, afin d’offrir des services de soutien pédagogique et d’accompagnement pour les élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage. Les services de l’organisme seront dorénavant offerts le dimanche, de 13 h à 17 h. Une centaine d’étudiants en enseignement seront recrutés pour répondre aux questions des élèves, qui auront aussi accès à un nouvel espace collaboratif, animé par des étudiants postsecondaires sept jours sur sept. 150 « Mini-récup » sur les savoirs prioritaires au secondaire seront également créés.

Tel-jeunes se voit accorder une somme de plus de 4,5 millions $ sur deux ans pour offrir du soutien aux jeunes du Québec. Ce budget prévoit notamment l’ajout de 200 heures d’intervention par semaine pendant les périodes de pointe, de même que la création du système Un pas de plus vers toi, qui permet l’envoi d’un message à des jeunes en difficulté ou qui auraient simplement besoin de parler, identifiés par les intervenants du milieu scolaire. L’autorisation des parents et l’accord du jeune sont toutefois requis, afin de jeter les bases d’un soutien personnalisé s’il le souhaite.

Les montants alloués permettront aussi l’accès à une messagerie après les heures de classe, la mise en place d’espaces d’échange sur des thèmes identifiés par les jeunes, le développement de contenu interactif avec des compléments pour les professeurs et les parents, de même qu’une application mobile qui regroupera l’ensemble des services offerts par l’organisme.

Dans la même catégorie :