COVID-19 : le CSS Marie-Victorin collabore avec la Santé publique dans la prise en charge des cas

Longueuil, le 8 septembre 2020. Le CSS Marie-Victorin souhaite informer sa communauté éducative que, depuis le début de la rentrée scolaire, plusieurs cas de COVID-19 ont été diagnostiqués chez des personnes fréquentant certains de ses établissements.

Cette situation — qui s’inscrit dans un contexte plus large d’augmentation des cas dans la population générale —  est surveillée de près par l’organisation, qui déploie tous les moyens nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de ses élèves et de son personnel.

Un total de 15 cas a été dénombré dans ses écoles et centres :

  • CFP Charlotte-Tassé : 1 cas
  • CFP Pierre-Dupuy : 3 cas
  • École internationale Lucille-Teasdale : 1 cas
  • École primaire Adrien-Gamache : 5 cas
  • École secondaire André-Laurendeau : 1 cas
  • École secondaire Gérard-Filion : 2 cas
  • École secondaire Monseigneur-A.-M.-Parent : 1 cas
  • École Internationale du Vieux-Longueuil : 1 cas

Le CSS Marie-Victorin offre sa pleine collaboration à la Santé publique, qui prend en charge le suivi de chacun des cas, et applique l’ensemble des recommandations ou directives formulées par celle-ci.

« Notre priorité demeure d’offrir une rentrée sécuritaire à tous, et d’assurer la poursuite des apprentissages de nos élèves, tout en redoublant de prudence face à la situation actuelle. » – Marie-Dominique Taillon, directrice générale, CSS Marie-Victorin

 

État de la situation à l’école Adrien-Gamache

Par mesure de prévention, la Santé publique a jugé opportun de déployer lundi une clinique de dépistage mobile pour les élèves et le personnel à l’école Adrien-Gamache, où cinq classes ont été temporairement fermées. Un bilan positif a été dressé de l’opération, avec plus de 250 personnes testées.

Un soutien pédagogique à distance a rapidement été déployé pour les élèves retirés de l’école.

 

Autre situation à l’école Laurent-Benoît

La mairesse de Longueuil, Mme Sylvie Parent, était l’une des personnes participant à la conférence de presse qui s’est tenue à l’école Laurent-Benoît le 3 septembre dernier, en compagnie de différents invités, dont le ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Simon Jolin-Barrette. Comme l’ont rapporté plusieurs médias aujourd’hui, Mme Parent a reçu un diagnostic positif de COVID-19 plusieurs jours après sa visite.

Lors de cet événement, toutes les mesures sanitaires recommandées par la Santé publique ont été mises en place. Les participants de la conférence n’ont pas eu de contacts rapprochés avec des élèves ou avec le personnel enseignant. Pour l’instant, aucun cas de COVID-19 parmi les élèves ou le personnel de l’école Laurent-Benoît n’a été déclaré.

Par ailleurs, le CSS Marie-Victorin a reçu confirmation de la part de la Santé publique que l’exposition de son équipe de direction, qui était présente lors de cet événement de presse, est à « risque faible ». La conduite recommandée pour les contacts à risque faible est de surveiller l’apparition de symptômes de COVID-19 pendant les 14 jours suivant l’exposition au cas, toujours selon la Santé publique. La directrice générale du CSS Marie-Victorin, Mme Marie-Dominique Taillon, entend donc respecter les mêmes règles qui s’appliquent à l’ensemble des employés de l’organisation et poursuivre sa prestation de travail, dans le respect des consignes sanitaires.

 

Quelles sont les mesures mises en œuvre?

Dès qu’un cas de COVID-19 est rapporté, le CSS Marie-Victorin avise sans délai la Santé publique, qui assure le suivi de la situation.

Depuis le début de la crise sanitaire, un protocole strict est mis en œuvre pour garantir la désinfection des surfaces communes à intervalles réguliers, plusieurs fois par jour.

Les personnes qui présentent des risques particuliers (parce qu’elles éprouvent des symptômes ou reviennent de voyage, par exemple) ne peuvent accéder à ses établissements.

Enfin, le CSS Marie-Victorin applique avec rigueur dans ses écoles et centres l’ensemble des règles (relatives, entre autres, à l’hygiène respiratoire, au port du couvre-visage et des équipements de protection individuelle et à la distanciation sociale) prévues au Plan de la rentrée scolaire 2020 du gouvernement du Québec, le tout avec la collaboration de son comité paritaire en santé et sécurité du travail dont fait partie chacun de ses syndicats locaux.

 

Le Centre de services scolaire Marie-Victorin

Le Centre de services scolaire Marie-Victorin (CSS Marie-Victorin) offre des services éducatifs à la population des villes de Brossard, de Saint-Lambert et de Longueuil (arrondissements de Greenfield Park, de Saint-Hubert et du Vieux-Longueuil). Il scolarise annuellement environ 43 500 élèves, ce qui le positionne parmi les plus importants centres de services scolaires au Québec. La clientèle issue de l’immigration représente plus de 50 % de la population scolaire et provient de 80 pays. Plus de 30 % des élèves n’ont pas le français comme langue maternelle. Par ailleurs, le CSS Marie-Victorin est l’un des plus importants employeurs de la Rive-Sud avec environ 7 500 employés qui contribuent à sa mission éducative. Il gère un budget de près de 700 millions de dollars.

Dans la même catégorie :