La CSMV a besoin de 16 nouvelles subventions pour construire, agrandir ou réaménager des écoles

Longueuil, le 7 novembre 2019 — Afin de faire face à la croissance exceptionnelle de sa clientèle, la Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) a demandé l’aide financière du ministère de l’Éducation dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2020-2030 afin de procéder à six nouvelles constructions d’école, sept agrandissements et une reconstruction.  Deux remplacements d’immeubles seront nécessaires pour contrer la vétusté de bâtiments.

Le Conseil des commissaires a adopté unanimement cette résolution lors du Conseil des commissaires en séance publique le 29 octobre dernier en prévision, notamment, d’une croissance accrue de la population, des nouveaux ensembles résidentiels, de l’arrivée de nouveaux arrivants ainsi que des projections établies par la nouvelle clientèle des maternelles quatre ans.

Citation de Carole Lavallée, présidente :

« C’est dans la mission de la Commission scolaire que de voir venir, de faire des projections de clientèle et de planifier les infrastructures en fonction de la croissance.  La CSMV accueille 1 500 nouveaux élèves par année depuis plusieurs années soit l’équivalent de deux écoles primaires.

Fait à souligner, les besoins se situent maintenant aussi au niveau secondaire.

Tous ces projets sont conditionnels à une aide financière du ministère de l’Éducation d’ici les dix prochaines années.  Au prix d’aujourd’hui, les demandes s’élèvent à environ 510 millions $. C’est maintenant au ministère de convenir du rythme du développement des infrastructures de la CSMV.

Les membres du Conseil des commissaires tiennent à remercier l’ensemble des membres de l’organisation, tant le personnel que les membres de la direction, qui ont fait ce travail de planification extrêmement exigeant. »

Voici ces projets :

Sept agrandissements :

  • Agrandissement de l’école de Normandie
  • Agrandissement de l’école Paul-Chagnon avec gymnase
  • Agrandissement de l’école Rabeau
  • Agrandissement de l’école Saint-Laurent
  • Agrandissement de l’école internationale Lucille-Teasdale
  • Agrandissement de l’école secondaire Saint-Edmond
  • Agrandissement et réaménagement de l’école Jacques-Rousseau

Six constructions d’école :

  • Construction d’une école primaire dans le secteur d’Auvergne, à Longueuil
  • Construction d’une école primaire dans le secteur de l’arrondissement de Saint‑Hubert
  • Construction d’une école primaire à Brossard
  • Construction d’une école secondaire à Brossard
  • Construction d’une école secondaire à Longueuil
  • Construction d’un nouveau bâtiment du centre de formation professionnelle Pierre-Dupuy (programmes dispensés dans l’immeuble loué sis au 2525, boul. Fernand-Lafontaine à Longueuil)

Une reconstruction d’école primaire :

  • Reconstruction d’une école primaire sur le site du 695, rue Duvernay, Longueuil

Deux remplacements d’immeuble :

  • Remplacement de l’immeuble situé au 790, boul. Quinn, Longueuil, par une nouvelle école primaire
  • Remplacement de l’immeuble situé au 560, rue Le Moyne Ouest, Longueuil (Centre d’éducation des adultes Le Moyne-D’Iberville) par un nouveau centre de dimension équivalente.

À propos de la Commission scolaire Marie-Victorin

La CSMV offre des services éducatifs à la population des villes de Brossard, de Saint-Lambert et de Longueuil (arrondissements de Greenfield Park, de Saint-Hubert et du Vieux-Longueuil). Elle scolarise annuellement plus de 42 500 élèves, ce qui la positionne parmi les plus importantes commissions scolaires au Québec. La clientèle issue de l’immigration représente plus de 50 % de la population scolaire et provient de 80 pays. Plus de 30 % des élèves n’ont pas le français comme langue maternelle. Par ailleurs, la CSMV est l’un des plus importants employeurs de la Rive-Sud avec ses 7 000 employés qui contribuent à sa mission éducative. Elle gère un budget de près de 500 millions de dollars. La CSMV est administrée par 16 commissaires qui participent en conseil à la définition de ses orientations et de ses priorités.

-30-

Source : Secteur des communications

Dans la même catégorie :