Nomination de Yves Marcotte à titre de Protecteur de l’élève

Longueuil – le 2 février 2018 – Le Conseil des commissaires de la Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) a procédé, le 30 janvier 2018, à la nomination de M. Yves Marcotte à titre de Protecteur de l’élève et de Me Dominique Paillé à titre de substitut.

Yves Marcotte a une longue expérience comme gestionnaire en milieu scolaire et collégial. Il a notamment été directeur du service des Affaires corporatives et des communications ainsi que secrétaire général de la Commission scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles. Il a également été directeur du service des Affaires corporatives et des communications ainsi que secrétaire général du Collège Lionel-Groulx. Il occupe présentement la fonction de Protecteur de l’élève pour une autre commission scolaire et remplit des mandats ponctuels à ce titre. Le Conseil des commissaires considère que les compétences qu’il possède telles que sa connaissance du milieu, sa grande expérience en éducation et ses qualités de communicateur sont des atouts pour occuper ce poste exigeant.

Pour sa part, Me Dominique Paillé cumule une solide expérience, ayant agi comme Protecteur de l’élève au sein des quatre commissions scolaires de l’Estrie et depuis quelques années pour la Commission scolaire des Chênes à Drummondville de même que comme substitut au Protecteur de l’élève pour la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.

Membre du Barreau du Québec depuis 2006, elle bénéficie également d’une formation en sciences de l’éducation, d’un diplôme de deuxième cycle en Prévention et règlement des différends (PRD) et a notamment occupé des fonctions de conseillère pédagogique et de conseillère d’orientation et de gestionnaire dans le secteur de l’éducation.

M. Marcotte et Me Paillé succèdent à madame Maude Rousseau qui était en poste depuis mars 2010. Ils occuperont leurs fonctions dès le 15 février 2018.

Le rôle du protecteur de l’élève

Tel que le prévoit le Règlement concernant le traitement des plaintes d’élèves ou de parents d’élèves et concernant le protecteur de l’élève , le Protecteur de l’élève a pour fonctions de recueillir les plaintes des élèves et des parents d’élèves de la CSMV, d’entendre le plaignant au sujet de sa plainte et de s’assurer que les premières étapes de la démarche prévue au Règlement aient été franchies. Il a le mandat de formuler des recommandations au Conseil des commissaires et de donner son avis sur le bien-fondé de la plainte et, s’il y a lieu, de proposer des correctifs. Le protecteur doit faire un rapport écrit au Conseil des commissaires à chaque année, lequel peut être retrouvé dans le rapport annuel de la CSMV.

Pour plus de renseignements sur le Protecteur de l’élève et le processus des plaintes, visitez le site Internet de la CSMV au (https://www.csmv.qc.ca/la-csmv/protecteur-de-leleve/le-protecteur-de-leleve/)

La Commission scolaire Marie-Victorin

La CSMV offre des services éducatifs à la population des villes de Brossard, de Saint‑Lambert et de Longueuil (arrondissements de Greenfield Park, de Saint-Hubert et du Vieux-Longueuil). Elle scolarise annuellement plus de 36 500 élèves, ce qui la positionne parmi les plus importantes commissions scolaires au Québec. La clientèle issue de l’immigration représente 52 % de la population scolaire et provient de 80 pays. 31,1 % des élèves n’ont pas le français comme langue maternelle. Par ailleurs, la CSMV est l’un des plus importants employeurs de la Rive-Sud avec ses 4 256 employés réguliers qui contribuent à sa mission éducative. Elle gère un budget de plus de 400 millions de dollars.

-30-

Source : secteur des communications

Dans la même catégorie :