La CSMV accueille une délégation dans le cadre d’un projet visant à développer l’employabilité des jeunes au Mali

Longueuil, le 3 mai 2017 – Les représentants de la Commission scolaire Marie-Victorin, en collaboration avec Éducation internationale, ont accueilli du 23 au 27 avril une délégation dans le cadre du Projet pour l’Employabilité des Jeunes (PEJM) au Mali. Ce projet de cinq ans, financé par Affaires mondiales Canada (AMC), vise à contribuer à la réduction de la pauvreté et à améliorer l’employabilité des jeunes femmes et des jeunes hommes vulnérables du district de Bamako et des régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso par la formation professionnelle qualifiante dans les domaines de la transformation agroalimentaire, la mécanique de véhicules et la construction métallique. À terme, le projet vise à améliorer et à accroître la qualité de l’offre de formation professionnelle au Mali.

Sommairement, des gestionnaires du Mali profiteront ainsi de formations. Ils acquerront des connaissances relatives au mentorat ainsi qu’à la formation de leurs pairs. Ultérieurement, on vise la réalisation d’un séminaire national, regroupant une centaine de participants (gestionnaires d’autres centres, représentants des ministères, etc.). Ce séminaire permettra de leur transmettre des connaissances en lien avec des outils de gestion qu’ils pourront mettre à profit par la suite.

Une délégation du Mali était donc de passage au Québec dans le cadre d’un séminaire sur les bonnes pratiques en gestion d’établissement de formation professionnelle au Québec et au Mali. Des rencontres ont été tenues avec des directions, des membres du personnel enseignant et des conseillères et conseillers pédagogiques de la CSMV. Plusieurs thèmes ont été abordés lors des échanges, notamment l’organisation scolaire au Québec, mais aussi les responsabilités administratives et pédagogiques, l’approche par compétences, l’évaluation et l’accompagnement des membres du personnel enseignant, les habiletés de gestion et la formation continue des gestionnaires, la gestion des équipements, etc.

À propos d’Éducation Internationale

Créée en 2001, Éducation internationale est une coopérative sans but lucratif de services de développement et d’échanges en éducation. En créant leur coopérative, les commissions scolaires et les organismes du milieu de l’éducation du Québec se sont dotés d’un guichet unique pour ouvrir le réseau scolaire québécois vers l’international et pour aider leurs élèves à devenir des citoyens du monde. Éducation internationale regroupe la majorité des commissions scolaires francophones et anglophones du Québec ainsi que plusieurs organismes et associations fournissant des services aux commissions scolaires. Éducation internationale compte également parmi ses membres des cégeps, des instituts et des collèges privés.

À propos de la CSMV

La CSMV offre des services éducatifs à la population des villes de Brossard, de Saint-Lambert et de Longueuil (arrondissements de Greenfield Park, de Saint-Hubert et du Vieux-Longueuil). Elle scolarise annuellement plus de 34 000 élèves, ce qui la positionne parmi les plus grandes commissions scolaires au Québec. De façon générale, la clientèle issue de l’immigration représente 53,1 % de la population scolaire et provient de 80 pays. Plus de 29 % des élèves n’ont pas le français comme langue maternelle. Il convient de souligner que la CSMV compte trois centres de formation professionnelle, soit le CFP Charlotte-Tassé, le CFP Jacques-Rousseau ainsi que le CFP Pierre-Dupuy. Ensemble, ces trois centres offrent une quarantaine de programmes en formation professionnelle. Par ailleurs, avec ses 4 500 employés réguliers, la CSMV se classe parmi les plus importants employeurs de la Rive-Sud.

-30-

Source  :       secteur des communications

 

Photo – bas de vignette :

Les représentants de la CSMV, en collaboration avec Éducation internationale, ont accueilli une délégation du Mali. Entre autres, sur la photo : M. Tomy Kamaté, chef Section suivi de l’Insertion Professionnelle à la Direction nationale de l’enseignement technique et professionnel, M. Gourou Diall, directeur à la Direction nationale de l’éducation non-formelle, Mme Kadidia Touré, directrice nationale à la Direction nationale de la formation professionnelle, Mme Pascale Buist, directrice du développement international pour Éducation Internationale, M. Charles Manta, chargé de projet pour Éducation Internationale et M. Anthony Bellini, directeur général de la CSMV.

 

 

 

Dans la même catégorie :