L’objectif prioritaire de la CSMV : La réussite des élèves

Longueuil, le mercredi 16 novembre 2016 –Dans le cadre de la consultation publique amorcée par le ministre de l’éducation, M. Sébastien Proulx, sur la future politique en matière de réussite éducative, le Conseil des commissaires de la Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) a déposé un mémoire dans lequel il émet plusieurs commentaires et recommandations sur son seul objectif prioritaire soit la réussite de tous les élèves tant sur les plans scolaires que social.

Dans leur mémoire, les commissaires y indiquent que des changements sont nécessaires pour que l’école puisse s’adapter à notre monde en constante mutation. Ne commentant pas tous les aspects soulevés dans le document de consultation, mais s’en tenant aux réalités vécues dans la commission scolaire, les commissaires ont émis plusieurs recommandations au ministère de l’Éducation. Cibler la réussite des élèves, valoriser le savoir, mettre la priorité sur l’enseignement de la lecture particulièrement au premier cycle du primaire et mettre à contribution tous les partenaires régionaux sont les principales recommandations du Conseil.

 Priorité sur l’enseignement de la lecture en bas âge

 Apprendre à lire, qui est à la base de tous les apprentissages, se doit d’être un objectif prioritaire à atteindre chez les tout-petits afin qu’ils maîtrisent la lecture, la compréhension de texte et l’écriture avant la fin du premier cycle du primaire. Et pour cela, la CSMV veut un contexte propice aux développement de ses élèves, à l’apprentissage et à la réussite. Ainsi, tout en collaborant intensément avec l’équipe-école, les enseignants devraient avoir toute latitude pour transmettre connaissances et compétences dans leur classe. Toute la technologie doit soutenir les apprentissages qui pourraient aussi servir à développer la créativité chez les jeunes.

L’atteinte du plein potentiel des élèves

La réussite de ses élèves étant sa priorité absolue, toutes les décisions que prend la CSMV en sont inspirés. Elle souhaite entre autres, atteindre le plein potentiel des élèves qui se traduit notamment par la prévention auprès des tout-petits. Il faut agir le plus tôt possible avant l’école et travailler en collaboration avec divers partenaires : garderies, santé et services sociaux, organisation locales, etc.

 Quelques exemples de recommandations de la CSMV

Pour n’en nommer que quelques-unes, voici d’autres recommandations énoncées par les commissaires dans leur mémoire : Étendre la maternelle quatre ans à temps plein à tous les jeunes qui ne sont pas allés en garderie, créer un partenariat dans sa communauté mettant chacun à contribution dans sa sphère d’excellence et encourager l’accès à ses équipements, promouvoir la formation professionnelle, valoriser la profession enseignante, revoir l’approche catégorielle qui détermine le financement des élèves HDAA afin de mettre en place des services qui répondre aux besoins de ces élèves, faire en sorte que l’accueil et l’intégration des immigrants se fasse en partenariat avec la région en commençant par les commissions scolaires, etc.

Le Conseil des commissaires souhaite qu’une réflexion collective et un débat public se tiennent sur l’école de l’avenir pour la définir. On se doit de choisir son terrain d’atterrissage et quérir l’adhésion, par la participation au débat, de la population et des intervenants du réseau éducatif.

En conclusion, les commissaires invitent le ministère à faire en sorte que l’éducation devienne la priorité de son gouvernement et exigent qu’il y investisse de façon à améliorer encore davantage la réussite des élèves. Le Conseil des commissaires souhaite que de ces consultations, de ces réflexions et de ces débats puisse se dégager une vision commune de l’éducation.

Pour lire le mémoire, cliquez ici : Mémoire CSMV

La Commission scolaire Marie-Victorin

La CSMV offre des services éducatifs à la population des villes de Brossard, de Saint-Lambert et de Longueuil (arrondissements de Greenfield Park, de Saint-Hubert et du Vieux-Longueuil). Elle scolarise annuellement plus de 34 000 élèves, ce qui la positionne parmi les plus grandes commissions scolaires au Québec. De façon générale, la clientèle issue de l’immigration représente 49,1 % de la population scolaire et provient de 80 pays. Plus de 29 % des élèves n’ont pas le français comme langue maternelle. Par ailleurs, avec ses 4200 employés réguliers, la CSMV se classe parmi les plus importants employeurs de la Rive-Sud.

-30-

Source : secteur des communications

Dans la même catégorie :