Prix de reconnaissance Essor régional remis aux écoles Christ-Roi et Guillaume-Vignal pour le projet « L’envolée… la valse des parapluies »

Le projet L’envolée… la valse des parapluies des écoles Christ-Roi et Guillaume-Vignal s’est démarqué sur la scène régionale en recevant un Prix de reconnaissance Essor 2013-2014, région de la Montérégie, le 23 octobre dernier. Les deux écoles méritantes ont reçu par le fait même une bourse de 2 000 $ offerte conjointement par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et le ministère de la Culture et des Communications dans le cadre du Protocole d’entente interministériel Culture-Éducation.

En plus des écoles Christ-Roi et Guillaume-Vignal, ce projet rassembleur s’est déployé grâce à l’implication des écoles primaires Félix-Leclerc et Sainte-Claire Brossard, de l’École secondaire Saint-Jean-Baptiste et du Centre d’éducation des adultes LeMoyne-D’Iberville. Des organismes communautaires de Longueuil, dont le Centre communautaire des ainés et ainées de Longueuil et les mardis sociaux culturels du chalet Bellerive, ont également pris part au projet.

Un projet multidisciplinaire intergénérationnel

À l’arrière, de gauche à droite : Louise Laflamme et Marie-Claude Preseault, enseignantes associées au projet, Stéphanie Laquerre, chef de division par intérim au bureau de la Culture de la Ville de Longueuil, Émilie De La Durantaye, régisseure au bureau de la Culture de la Ville de Longueuil, Danielle Larivière, présidente du conseil d’administration de l’Association Canadienne pour la santé mentale, Laurence A. St-Denis, représentante de la direction régionale du ministère de la Culture et des Communications en Montérégie, et Maude Pelchat, enseignante associée au projet. À l’avant de gauche à droite : Chantal Goulet, enseignante associée au projet, Johanne St-Laurent, directrice de l’école Sainte-Claire, Marilou Lisé-Vincent, directrice de l’Association Canadienne pour la santé mentale, François Gauthier et Cathy Jolicœur, enseignants coresponsables du projet, Louise Goyette, directrice de l’école Christ-Roi en 2013-2014, et Geneviève Côté, représentante du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Photo : Gouvernement du Québec

À l’arrière, de gauche à droite : Louise Laflamme et Marie-Claude Preseault, enseignantes associées au projet, Stéphanie Laquerre, chef de division par intérim au bureau de la Culture de la Ville de Longueuil, Émilie De La Durantaye, régisseure au bureau de la Culture de la Ville de Longueuil, Danielle Larivière, présidente du conseil d’administration de l’Association Canadienne pour la santé mentale, Laurence A. St-Denis, représentante de la direction régionale du ministère de la Culture et des Communications en Montérégie, et Maude Pelchat, enseignante associée au projet.
À l’avant de gauche à droite : Chantal Goulet, enseignante associée au projet, Johanne St-Laurent, directrice de l’école Sainte-Claire, Marilou Lisé-Vincent, directrice de l’Association Canadienne pour la santé mentale, François Gauthier et Cathy Jolicœur, enseignants coresponsables du projet, Louise Goyette, directrice de l’école Christ-Roi en 2013-2014, et Geneviève Côté, représentante du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Photo : Gouvernement du Québec

Plus de 500 personnes, soit des élèves du primaire et du secondaire, des élèves adultes ayant une déficience intellectuelle et des personnes âgées, ont donc participé à la création de ce projet multidisciplinaire et intergénérationnel ayant pour thèmes la passion et l’estime de soi.

L’étincelle qui a tout déclenché est l’exposition « Tu es formidable sous ton parapluie », présentée par le réseau québécois de l’Association canadienne pour la santé mentale, qui faisait le pont entre l’art et la santé mentale. Les participants ont d’abord eu une rencontre avec l’artiste enseignante et la plupart ont visité l’exposition. Après une réflexion sur le thème, les participants, inspirés par le symbole du parapluie qui protège de la pluie comme l’estime de soi protège la santé mentale, ont formé des équipes et se sont mis à confectionner une centaine de parapluies et de cerfs-volants.

Le projet a suscité un engagement sans pareil. En effet, les élèves se sont investis, souvent après les heures de classe, emballés par le projet et épaulés par leurs enseignants. Au terme de plusieurs mois de travail, les œuvres ont été exposées à la bibliothèque Georges-Dor de la ville de Longueuil.

Ce projet a été orchestré par les artistes et enseignants spécialisés en arts visuels Cathy Jolicoeur et François Gauthier et leurs enseignants acolytes : Maude Pelchat, Marie-Claude Préseault, Louise Laflamme, Chantal Goulet, Marie-Noëlle Sauvageau, Myriam Breton, Catherine Loiselle, Marie Germain. Il s’agit d’un projet de médiation culturelle réalisé en collaboration avec le Bureau de la culture de la Ville de Longueuil, le Réseau des bibliothèques publiques et l’Association canadienne pour la santé mentale, filiale Rive-Sud.

Grâce à cette réalisation, les élèves ont pu entrer en contact avec la culture et la diversité générationnelle et vivre une expérience des plus enrichissantes.

À propos des Prix de reconnaissance Essor

Les Prix de reconnaissance Essor soulignent chaque année le travail et la passion des pédagogues et des responsables scolaires qui assistent les jeunes dans leur découverte des disciplines artistiques et dans la réalisation de projets novateurs et imaginatifs, en étroite collaboration avec les ressources culturelles du milieu. Chaque école gagnante d’un prix régional devient également finaliste pour l’un des prix nationaux qui seront remis au cours de l’hiver 2015 prochain.

 

Dans la même catégorie :