Importante entente de collaboration

Dans le cadre de la Loi visant à prévenir et à combattre l’intimidation et la violence à l’école

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil et la CSMV signent une importante entente de collaboration

Longueuil, le 27 janvier 2014 – C’est en présence de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy, ainsi que de M. Benoit L’Écuyer,  président de la Commission de la sécurité publique de l’agglomération de Longueuil, que le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) et la Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) ont procédé, ce matin, à la signature officielle d’une importante entente de collaboration. Dans le contexte de la Loi visant à prévenir et à combattre l’intimidation et la violence à l’école, les deux organisations sont heureuses d’annoncer qu’elles sont parmi les premières au Québec à signer officiellement une entente concernant l’intervention policière en milieu scolaire. L’événement, qui a eu lieu à l’école primaire Lionel-Groulx, s’est déroulé en présence d’élèves de sixième année, de la direction, de membres du personnel de l’école et de plusieurs invités.DSC07946_Web2

Un partenariat déjà bien en place entre les deux organisations

Cette entente permet notamment de formaliser un partenariat déjà bien en place entre le SPAL et la CSMV. En effet, cette démarche s’inscrit dans une continuité  d’actions posées au quotidien dans les établissements de la CSMV, en plus d’une volonté de poursuivre des activités d’information et de prévention.  Par ailleurs, elle permet de clarifier les rôles de chacun à travers les projets développés conjointement et qui ont pour objectifs de favoriser une action concertée de l’ensemble des acteurs. Ces actions ont pour but premier de contrer certaines problématiques liées à la violence et à l’intimidation au sein des écoles primaires et secondaires, telle que le prévoit la Loi visant à prévenir et à combattre l’intimidation et la violence à l’école.  Au cours de la dernière année, un travail colossal a été réalisé par le Service des ressources éducatives et le Service du secrétariat général, des affaires corporatives et des communications de la CSMV, conjointement avec le SPAL. En plus de la rédaction de cette entente, ce travail avait pour but d’analyser les activités préventives existantes en lien avec les besoins des milieux scolaires et de mettre en place des pratiques innovatrices qui respectent les recommandations d’experts de l’Institut de santé publique du Québec.  Toute cette approche a été élaborée en respectant les mandats et missions spécifiques de chacune des organisations tout en ayant le souci que les interventions  soient planifiées de façon globale et concertée.

« Nous avons toujours accordé la plus grande importance à ce que nos écoles soient un milieu de vie sain et sécuritaire. Nous avons d’ailleurs adopté à l’unanimité une loi pour lutter contre la violence et l’intimidation à l’école afin que chaque école se dote d’un plan d’intervention afin de prévenir et corriger des situations inacceptables. Nous avons tenu la première Semaine de lutte contre l’intimidation et la violence à l’école sous le thème de la cyberappréciation. L’entente signée aujourd’hui s’inscrit en droite ligne avec nos interventions », a indiqué la ministre Malavoy.

« Je suis très fière de constater la qualité du travail accompli et je remercie tout le personnel de la CSMV et du SPAL qui a contribué à l’élaboration de cette entente, dont le secteur juridique de chaque organisation.  Cette signature officielle, aujourd’hui, est une autre illustration du beau partenariat qui existe entre la CSMV et la Ville de Longueuil.  En effet, ce partenariat s’ajoute notamment à l’entente d’investissements dans des installations sportives de l’école secondaire  Gérard-Filion et à l’entente avec le Réseau de transport de Longueuil », a déclaré madame Lucie Désilets, présidente de la CSMV.

Résumé du contenu de cette entente

Cette entente vient baliser les trois niveaux d’intervention policière en milieu scolaire soit, en contexte de prévention, d’enquêtes et d’urgence, lesquels ont été développés sous deux axes soit, l’intimidation et la violence. Elle sera appliquée dans l’ensemble des établissements de la CSMV. L’entente traite aussi des modalités de communication et de la divulgation des renseignements personnels.

Plan de lutte contre l’intimidation et la violence présent dans toutes les écoles primaires et secondaires

Conformément à la Loi visant à prévenir et à combattre l’intimidation et la violence à l’école, tous les conseils d’établissement de toutes les écoles de la CSMV ont approuvé leur plan de lutte avant le 31 décembre 2012. Ces plans de lutte comportent des éléments très clairement définis dans cette loi dont l’analyse de la situation de l’école, les mesures de prévention et des actions spécifiques et porteuses dans la lutte à l’intimidation et la violence.

Exemples concrets de projets traitant de l’intimidation et de la violence dans les écoles

Plusieurs projets, activités et programmes sont déjà en place dans les écoles. Ceux-ci  existaient même avant l’adoption de cette nouvelle loi : La violence à l’école, ça vaut le coup d’agir! (2008-2011), Philo pour enfants, La violence… ça me regarde, Vers le Pacifique,  sans P ni E, collaboration avec l’organisme Ressources alternatives Rive-Sud, « Unité sans violence », ruban vert, en plus d’une foule d’initiatives dans les milieux. La collaboration entre la CSMV et le SPAL à laquelle se sont joints les deux CSSS couvrant le territoire de la CSMV,  le Centre jeunesse de la Montérégie et l’École nationale de police du Québec, a permis de mieux définir les actions individuelles et celles en partenariat, dans un contexte de concertation. Les présents travaux d’élaboration de l’entente ont mené à la réalisation d’un continuum d’interventions qui est en cours d’implantation dans les écoles. Les policiers préventionnistes participent avec l’équipe-école à la réalisation d’activités dont plusieurs visent, tout au long du cheminement scolaire des élèves, la prévention de l’intimidation et de la violence.  Au cours de la dernière année, une équipe des plus engagée et dynamique a tout mis en œuvre afin de réaliser ces projets : Capitaine Simon Crépeau, agent Ghyslain Vallières, sergent Normand Migneault et sergent Éric Martin du SPAL, Guylaine Bouchard du CSSS Pierre-Boucher, Annie Chartier et France Brousseau du CSSS Champlain Charles – Le Moyne, Carole Demers du Centre jeunesse de la Montérégie, Jean-Marie Richard de l’École nationale de police du Québec et Stéphanie Desmarais, coordonnatrice au Service des ressources éducatives de la CSMV.

Plus tôt ce matin, au cours du dévoilement de cette entente de collaboration, une vidéo réalisée par les élèves de 6e année de l’école primaire Lionel-Groulx a été présentée.  Cette vidéo qui a pour titre « Non à l’intimidation » a pour but de dénoncer l’intimidation et la violence et il est possible de la visualiser sur le site internet de l’école à l’adresse : http://lionel-groulx.ecoles.csmv.qc.ca/

-30-

Sources : secteur des communications

Dans la même catégorie :