La CSMV entame son opération de dépistage du radon dans tous ses établissements scolaires

Longueuil, le 24 octobre 2012 – La Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) entamera, dans les prochains jours, son opération de dépistage du radon dans ses 72 établissements scolaires, ainsi qu’au siège social. En effet, à partir du mois de novembre 2012, des détecteurs de radon (dosimètres) seront installés dans les locaux de tous ses établissements.

En août 2011, le ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport (MELS) recommandait à toutes les commissions scolaires de réaliser une opération de mesure des concentrations de radon dans leurs immeubles, de façon à démontrer que la qualité de l’air intérieur respecte la ligne directrice de Santé Canada. Cette opération doit être terminée avant le 1er juillet 2014.

Les dosimètres seront retirés au printemps 2013 et ensuite analysés en laboratoire. Les résultats de ces mesures ainsi que les recommandations appropriées seront transmis au Service des ressources matérielles de la CSMV qui assurera le suivi. Dans le cas où des concentrations élevées de radon seraient observées dans un ou plusieurs locaux des établissements, la commission scolaire planifiera la mise en place des mesures correctives appropriées.

Qu’est-ce que le radon?

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle qui provient de la dégradation de l’uranium présent partout, mais de façon non uniforme dans la croûte terrestre. Le radon peut s’accumuler dans les bâtiments au sous-sol et au rez-de-chaussée. Il faut savoir que ce gaz représente un risque pour la santé lorsqu’une personne est exposée de façon continue à des concentrations élevées dans l’air intérieur d’un bâtiment sur plusieurs décennies. Pour réduire les risques associés au radon, Santé Canada a récemment adopté une nouvelle ligne directrice abaissant la concentration jugée acceptable dans l’air ambiant des immeubles.

Ainsi, si les concentrations mesurées dans un bâtiment excèdent la nouvelle ligne directrice, le propriétaire de celui-ci doit effectuer des travaux visant à contrôler l’infiltration de radon. Bien qu’il y ait peu de risques pour que des problèmes significatifs existent dans les écoles du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux recommande, sur une base préventive, que des mesures des concentrations de radon y soient effectuées.

Il est possible d’obtenir des renseignements additionnels au sujet du dépistage du radon en consultant les sites Internet suivants :

-30-

Source : Secteur des communications

Dans la même catégorie :